Les bienfaits de la micro-sieste (et nos conseils)

9 Aug ‘23
5 min
Sommeil
Mode de vie
Annemarie Andre
A person doing a power nap.
Avez-vous déjà songé à l’impact d’une micro-sieste sur votre bien-être ? La science en a en tout cas confirmé les bienfaits. Si vous vous êtes déjà senti·e coupable de vous reposer en journée, détrompez-vous : ce moment est un réel investissement pour votre bien-être !

 

Dans cet article, nous allons explorer les multiples avantages de la micro-sieste pour votre bien-être mental et vous prodiguer des conseils pour incorporer cette pratique à votre routine quotidienne.

 

Le lien entre le sommeil et le bien-être mental

 

“La fatigue aggrave les défis existants. Elle peut aussi en créer de nouveaux”, explique Paul Hessels, psychologue chez OpenUp. “Quand on a moins d’énergie, on se laisse plus facilement affecter nos pensées.”

 

Le manque de sommeil impacte ainsi non seulement votre bien-être mental, mais aussi vos relations. Car il peut vous rendre plus irritable et émotionnel·le.

 

“L’impossibilité de dormir peut par ailleurs générer du stress. À force de ne pas réussir à dormir, on cherche à forcer le sommeil et cela nous stresse”, ajoute Paul Hessels. “Dans tel cas de figure, il est plus productif de se concentrer sur des moyens qui vont améliorer le sommeil et notre bien-être mental.”

 

Les avantages d’une micro-sieste

 

La sieste peut-elle y contribuer ? Ou serait-elle réservée aux paresseux ? Certainement pas ! Des études démontrent que les micro-siestes en début d’après-midi améliorent les performances cognitives et renforcent la productivité. Cette amélioration est notable par rapport à ceux qui ne font pas de sieste durant la journée.

 

À plus long terme, les micro-siestes offrent également une multitude d’avantages. Une étude grecque a montré que faire une sieste d’au moins 30 minutes au moins trois fois par semaine réduit le risque de crise cardiaque de 37 % en raison de la diminution des hormones de stress pendant le sommeil.

Les avantage de la micro-sieste en un clin d'œil

✅ Améliore la performance cognitive

✅ A un effet positif sur la productivité

✅ Réduit le stress

✅ Améliore la concentration

✅ Diminue la tension artérielle

✅ Améliore le temps de réaction

✅ Stimule les processus de régénération cellulaire et tissulaire

Les éléments clés d’une micro-sieste

 

Selon la clinique Mayo, faire une sieste après 15 heures peut toutefois perturber le sommeil nocturne. Comme l’explique Matt Walker, spécialiste du sommeil, dans une conférence TED, une sieste tardive est similaire à un en-cas avant un repas principal – vous n’aurez pas faim après ou, dans ce cas, vous ne serez pas assez fatigué·e pour profiter d’une bonne nuit de sommeil.

 

La sieste idéale se déroule environ sept heures après le réveil, par exemple en début d’après-midi, et dure de dix à trente minutes. Ne dépassez pas les 30 minutes, au risque d’entrer dans une phase de sommeil profond qui vous demandera plus de temps pour retrouver votre énergie. En utilisant une alarme, vous vous réveillerez à temps sans risquer de sommeil profond.

 

3 conseils pour la micro-sieste au quotidien

 

Bien sûr, les micro-siestes ne conviennent pas à tout le monde. Par exemple, vous pourriez ne pas y trouver votre compte si vous avez du mal à vous endormir le soir ou à dormir toute la nuit. Elles conviennent davantage à ceux qui dorment bien la nuit, mais ressentent parfois un manque ou ont besoin d’un regain d’énergie durant la journée.

 

Si vous avez l’impression d’avoir besoin de repos, mais que vous n’êtes pas nécessairement prêt·e à vous endormir, allongez-vous simplement pour permettre à votre corps de se reposer. Il a été démontré que s’asseoir tranquillement les yeux fermés améliore déjà la mémoire.

 

Si la micro-sieste vous semble avantageuse, essayez les conseils suivants pour l’intégrer à votre routine quotidienne :

 

1. Créez un environnement propice au sommeil


Votre espace doit être favorable à la sieste. Si vous travaillez à domicile, privilégiez votre chambre à coucher, en principe conçue pour un sommeil optimal. Si vous êtes en déplacement, un masque pour les yeux et des bouchons d’oreilles peuvent être utiles. Certains bureaux disposent même de zones de sieste dédiées pour de courtes pauses.

 

2. Essayez des techniques de relaxation

 

Si vous n’avez jamais expérimenté de sieste auparavant, cela peut vous sembler inhabituel. Pour beaucoup, il est difficile de se reposer en plein jour et de tout abandonner. Les méditations guidées d’OpenUp, de courte durée, peuvent vous aider à relâcher la tension accumulée, facilitant la transition vers la sieste. 

 

3. Prenez le temps de vous réveiller

 

Même si vous ne devriez pas vous sentir groggy après une sieste réussie, votre corps peut avoir besoin de quelques minutes pour se remettre en route. Offrez-vous ce laps de temps pour vous réveiller, récupérer et vous recentrer. Envisagez ensuite les tâches à accomplir le reste de la journée.

 

Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé

 

Vous faites face à des obstacles réguliers ou des défis personnels impactent votre sommeil ? Prenez rendez-vous pour une session individuelle gratuite avec nos psychologues, qui se feront un plaisir de vous guider dans tous les domaines.

Comment voulez-vous prendre soin de vous ?

Spaces

Des sessions de groupe interactives et des masterclasses pour partager des expériences et acquérir des connaissances pratiques.

Réservez votre session Space
Sessions individuelles

Accès rapide à des sessions et des chats en ligne avec un·e psychologue certifié·e ou un·e expert·e lifestyle, à tout moment.

Réserver une session
Parcours d'apprentissage personnel

Cours et ressources en ligne pour améliorer votre bien-être mental à votre propre rythme.

En savoir plus