De quoi avez-vous besoin (ou pas) dans votre couple ?

2 May ‘22
6 min
Par la rédaction d'OpenUp
illustratie van twee mensen in relatie
Dans un couple, les deux partenaires ont des exigences et des envies qui ne sont, en toute logique, pas toujours les mêmes. Il est essentiel de bien définir vos désirs et vos besoins (et d’en discuter) pour établir une connexion plus profonde et entretenir une relation saine. Comment clarifier vos attentes par rapport à votre partenaire et comment obtenir satisfaction ?

 

Sécurité, soutien, attention, confiance… Il est important de savoir ce dont vous avez besoin et ce que vous attendez de l’autre personne. Et réciproquement, bien sûr. Comment savoir quels sont vos besoins et vos envies dans une relation ? Et plus important encore : quelle est la différence ?

 

La différence entre les besoins et les envies

 

« Cela commence par nos besoins fondamentaux », explique Eva Rüger, psychologue chez OpenUp. « En tant qu’êtres humains, nous avons tous les mêmes besoins de base tels que la nourriture, l’eau et le logement. Il existe différents niveaux de besoins humains qui sont disposés hiérarchiquement dans la pyramide bien connue de Maslow, mais ils présentent tous les deux mêmes caractéristiques. D’abord, ils sont universels, et ne sont donc pas spécifiques à un individu ; ensuite, ils sont nécessaires à la survie. »

 

pyramid maslow

Alors, quelle est la différence avec une envie ?

 

« Une envie est un souhait ou un désir que vous émettez en tant qu’individu. Il s’agit donc d’une réalité qui vous est propre. Ce que vous voulez dans la vie est influencé par votre environnement et votre personnalité, par opposition aux besoins qui sont universels et identiques pour chaque être humain.

 

Nous ne parlons pas, ici d’éléments qui sont nécessaires à votre survie. Pensez à un nouveau téléphone, à un autre emploi ou à un deuxième manteau d’hiver. »

 

Les envies sont-elles alors moins importantes que les besoins ?

 

Certainement pas, selon Eva. « Savoir ce que l’on veut est crucial, tout comme s’efforcer de l’obtenir. Cela apporte motivation, énergie et satisfaction. Cependant, il est essentiel de savoir faire la différence et de concentrer votre attention et votre vigueur en premier lieu sur les choses dont vous avez besoin, puis sur celles que vous désirez. »

 

Établir cette distinction peut aussi vous aider à relativiser les choses, par exemple lorsque vous ne recevez pas – ou pas exactement – ce que vous voulez. Eva poursuit : « La déception provoquée par un souhait non exaucé est souvent grande. Il est utile de prendre de la distance et de se poser quelques questions. Avez-vous vraiment besoin de cela ? Pourriez-vous considérer une autre possibilité ? »

 

La différence entre besoins et désirs dans une relation

 

Dans une relation également, il y a une différence entre les envies et les besoins. « Un besoin doit impérativement être comblé pour assurer la réussite à long terme de la relation, alors qu’une envie est quelque chose que nous souhaitons obtenir de notre partenaire et qui ne doit pas nécessairement être satisfait pour que la relation soit fructueuse », précise Eva.

 

Là encore, il est important de bien comprendre la différence. « Confondre un besoin avec un désir peut créer des tensions inutiles dans un couple. Considérez la phrase suivante : “Je veux que tu me dises que tu m’aimes.” Vous désirez entendre ces mots (c’est un souhait), alors qu’en filigrane se cache la nécessité de se sentir aimé, de ressentir de l’affection ou d’être connecté. Peu importent les termes exacts que l’on utilise pour définir ce besoin, les interprétations sont multiples. »

 

Chaque relation renferme un certain nombre de besoins fondamentaux

 

Ainsi, pour vivre heureux ensemble, nos besoins de base doivent être satisfaits, mais quels sont-ils ? « L’affection est un besoin émotionnel fondamental », indique Eva. « Elle se manifeste par des mots, des contacts physiques ou des gestes. L’acceptation et la validation sont également importantes, tout comme la sécurité, la confiance, l’autonomie, l’empathie et la compréhension. »

 

Nous sommes d’accord pour dire que ces besoins relationnels fondamentaux sont tous importants. Néanmoins, le poids accordé à certains besoins dépend de la situation. « En période de turbulence, nous recherchons la sécurité et le lien, dans une relation. En revanche, lorsque nous nous sentons en sécurité et en bonne santé, nous pouvons avoir un plus grand besoin d’autonomie », énonce Eva.

 

Communiquer vos souhaits et vos besoins est essentiel

 

Bien que nos besoins soient universels, la manière dont nous voulons qu’ils soient satisfaits peut différer d’une personne à l’autre, et aussi varier en fonction de la situation ou de la phase de la relation. Nos envies sont également dynamiques et en constante évolution. Il est donc important de bien communiquer afin d’être et de rester sur la même longueur d’onde.

 

« Les livres et les films romantiques donnent parfois l’impression que tout devrait se mettre automatiquement en place, dans une relation, et que nous devrions nous comprendre de façon spontanée, allant jusqu’à deviner les besoins et les envies de notre alter ego. Mais c’est rarement le cas. Nous ne pouvons lire les pensées de l’autre ; personne ne le peut. En outre, nous sommes tous des individus avec des personnalités et des antécédents distincts, et nous avons par conséquent tous des points de vue différents sur nos relations. »

 

Suggestion: Voici un excellent livre qui explique comment nous communiquons et comprenons l’amour et l’affection de différentes manières : Les cinq langages de l’amour de Gary Chapman.

 

Alors, parlez entre vous. C’est le message. Outre l’amélioration de la compréhension mutuelle, la communication avec votre partenaire est également un moyen d’entrer en contact et de mieux connaître l’autre.

 

Comment obtenir ce dont vous avez besoin dans une relation

 

Pour parler de vos envies et de vos besoins, vous devez d’abord déterminer ce que vous voulez. Ensuite, le moment, le cadre et la façon dont vous communiquez sont très importants. Comment vous y prendre ?

 

1. Clarifiez votre message

 

« Tout d’abord, veillez à bien examiner et à bien définir vos besoins et vos envies, dit Eva. Pouvez-vous remarquer la distinction entre ce dont vous avez vraiment besoin et ce que vous souhaitez obtenir dans votre relation ? Quels besoins se cachent derrière vos désirs ? Que se passe-t-il à un niveau plus profond ? »

 

Voici un exemple tiré de la pratique : « Une de mes clientes se mettait toujours en colère lorsque son compagnon la faisait attendre, même si ce n’était que pour quelques minutes. Il trouvait cela difficile à comprendre au début, car il se demandait quelle différence pouvaient bien faire ces quelques minutes.

 

En y réfléchissant plus profondément, elle a noté que cela lui donnait l’impression que son temps n’avait pas autant de valeur que celui de son partenaire. En examinant et en ressentant tout cela, elle a mieux compris son besoin de se sentir valorisée, ce qui l’a aidée à en discuter correctement avec lui. »

 

Cela dit, ne pensez pas seulement aux éléments qui vous dérangent ou à ce qui vous manque dans votre relation, mais interrogez-vous aussi sur ce que vous appréciez. « Quand vous êtes-vous senti reconnaissant, aimé ou valorisé ? demande Eva. Répondre à cette question permet de savoir ce que vous voulez et ce qui fonctionne pour vous (et votre partenaire). Lorsque vous pouvez voir les choses sous un angle positif, le sujet devient également plus agréable à aborder. »

 

2. Choisissez le bon moment pour une discussion

 

« Le timing est important, souligne Eva, mais trouver le bon moment n’est pas toujours facile. Mieux vaut entamer la conversation quand on a tout le temps nécessaire pour parler. Après tout, ce sont des sujets essentiels dans une relation. Ils méritent mieux qu’un bref créneau perdu dans les soucis quotidiens.

 

Il est utile de prévenir votre partenaire que vous avez envie d’une bonne discussion et de lui expliquer pourquoi – par exemple, pour se rapprocher et renforcer la relation. Prévoyez du temps pour cela. Veillez à avoir cette conversation dans un endroit où vous vous sentez tous deux à l’aise et où vous bénéficiez de suffisamment d’espace pour vous écouter mutuellement. »

 

3. Communiquez ouvertement ; privilégiez l’attention et le respect

 

« Mieux vaut exprimer les besoins et les envies dans un environnement où les deux parties se sentent en sécurité et détendues. Faites preuve de curiosité, de bienveillance et d’empathie. Quel effet l’expression de vos envies et de vos besoins exerce-t-elle sur votre partenaire ? Quels sont les désirs et les impératifs de votre moitié ? Comment pouvez-vous vous rapprocher l’un de l’autre et trouver un juste milieu ?

 

Vous discutez de vos désirs et de vos besoins parce que vous voulez que votre relation prospère et que vous avez tous deux une vision positive de cette démarche. Essayez donc de communiquer de manière non conflictuelle et sans porter de jugement ; parlez de ce dont vous avez besoin, au lieu d’exprimer ce qui pose problème chez l’autre personne. »

 

Suggestion : Le livre Non Violent Communication (« La communication non violente ») du psychologue Marshall Rosenberg vous apprend à formuler ce que vous souhaitez et à écouter ce que votre interlocuteur a à dire. Un ouvrage précieux et pratique.

 

« Le fait que vos envies et vos besoins ne soient pas (encore) satisfaits ne signifie pas que quelque chose cloche dans votre relation. Il est fort probable que votre partenaire ne sache pas ce qui se passe en vous. Entrez dans le dialogue en partant du principe que votre moitié – comme vous – a de bonnes intentions et veut le meilleur pour votre histoire. Avec cette attitude positive, vous vous mettez dans d’excellentes conditions pour un échange respectueux, qui aura plus de chances de déboucher sur un résultat favorable. »

 

Ces conseils peuvent vous aider à faire face à une discussion délicate : Comment avoir une conversation difficile avec quelqu’un.

 

« Nous avons déjà vu que les besoins peuvent être satisfaits de diverses manières et que chaque personne est différente, alors souvenez-vous de cela lorsque vous entamerez cette conversation. Montrez votre intérêt, écoutez attentivement et gardez l’esprit ouvert. C’est le seul moyen de se rapprocher l’un de l’autre. »

 

Chaque relation réclame une attention constante. Il n’y a pas d’exception. Vous pensez avoir besoin d’aide et souhaitez réfléchir avec une personne neutre ? Nos psychologues sont toujours disponibles pour vous ; réservez une consultation à votre meilleure convenance.