Comment gérer le passage au numérique au travail ?

17 Oct ‘22
4 min
Par la rédaction d'OpenUp
Corrigé par notre psychologue Pia Linden
illustration of digitalization in the workplace

Vous avez une réunion ? Il y a une appli pour ça. Vous gérez des tâches au sein d’une équipe ? Il y a une appli pour ça. Vous communiquez avec vos collègues ? Il y a une appli pour ça. Vous voulez savoir s’il pleut ? Il y a une appli pour ça. Nous vivons à l’ère du numérique. La technologie imprègne tous les aspects de notre vie, y compris notre vie professionnelle. D’une part, elle est plus efficace, mais d’autre part, elle entraîne toute une série de difficultés.



Et cela s’applique particulièrement à vous, en tant que professionnel(le) des RH. En effet, le passage au numérique au travail a un impact considérable sur la gestion de vos tâches quotidiennes. Dans cet article, nous allons aborder les quatre difficultés principales que vous êtes susceptible de rencontrer, et comment les surmonter.

 

Difficulté 1 : Le travail hybride rend plus difficile de veiller au grain

 

Si quelqu’un ne se sent pas bien sur le plan mental, vous en verrez souvent les signes physiques : teint pâle, poches sous les yeux, incapacité à sourire, rêveries, yeux rouges, etc. De tels symptômes sont plus faciles à dissimuler si les collaborateurs ne sont pas présents physiquement au bureau. Et cela signifie qu’il est plus difficile pour les autres de les repérer. 

En tant que professionnel des RH, vous souhaitez probablement veiller à la santé de vos collaborateurs. Et le numérique vous complique la tâche. Heureusement, il existe plusieurs façons de garder un œil sur ce qui se passe :

 

  • Introduisez des check-ins mensuels pour les salariés et les managers dans le but explicite de permettre aux gens de parler de stress, de pression au travail, d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et de santé mentale. Vous pouvez mener ces conversations vous-même, ou laisser les managers et responsables s’en charger avec leurs équipes respectives.
  • Choisissez les bonnes personnes pour cette tâche, que ce soit vous, vos collègues des RH, les managers ou les responsables d’équipe. Cela variera en fonction de l’organisation.
  • Proposez des séances de formation aux responsables d’équipe et aux managers sur la façon de mener des conversations de ce type, mais également sur la façon de reconnaître quand un(e) salarié(e) souffre de problèmes de santé mentale. Même derrière un écran !
  • Réalisez des enquêtes anonymes ( ! ) auprès des collaborateurs pour évaluer l’état général de la santé mentale au sein de votre organisation.
  • Faites appel à OpenUp pour obtenir un soutien externe. Nous nous tenons à votre disposition pour accompagner tous les membres de votre organisation en matière de santé mentale. Il est souvent plus facile de parler de sa santé mentale avec un professionnel externe qu’avec quelqu’un des RH ou un manager.

Nous rencontrons tous des difficultés de santé mentale de temps à autre. OpenUp peut faire la différence entre un problème de santé mentale et un burnout. Les consultations avec des psychologues aident les collaborateurs à résoudre leurs inquiétudes et leurs problèmes avant qu’un congé maladie ne soit nécessaire.

 

Difficulté 2 : La fatigue des écrans est en augmentation

 

De nos jours, nous passons plus de temps que jamais devant un écran. Nous recevons sans cesse des notifications en ligne, les scrum boards et listes de tâches ont été déplacés dans la sphère numérique, et nous communiquons par Slack, e-mails et appels vidéo.

Si le passage au numérique peut augmenter l’efficacité, il entraîne inévitablement certaines difficultés : La fatigue des écrans est un problème de santé croissant.

Dans notre article ” Le futur de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée “, nous vous donnions cinq conseils pour y remédier. En voici un récapitulatif :
 

  1. Encouragez les collaborateurs à commencer leur journée de travail en écrivant dans un cahier au lieu de fixer un écran. Astuce sympa : Offrez des carnets ou des agendas personnalisés pour promouvoir cette pratique.
  2. Encouragez les collaborateurs à faire de nombreuses pauses. 
  3. Dissuadez les collaborateurs d’apporter leur téléphone aux réunions en présentiel.
  4. Dissuadez-les d’apporter leur ordinateur portable aux réunions.
  5. Choisissez judicieusement vos outils numériques. Sont-ils vraiment nécessaires ?

Il est également judicieux d’acheter tous vos outils auprès d’un seul fournisseur de services (par exemple, Microsoft, Google ou Notion). Ainsi, vous gagnerez du temps et vous limiterez les problèmes car vous n’aurez pas besoin de chercher et de vous connecter sans cesse à différentes plateformes.

 

Difficulté 3 : L’implication et la motivation sont de plus en plus difficiles

 

L’implication et la motivation étaient déjà difficiles avant la pandémie, depuis les débuts de la sphère numérique, et c’est encore plus vrai à l’heure actuelle. Pour maintenir l’implication et la motivation des collaborateurs dans le monde numérique, il convient d’utiliser les mêmes techniques que dans le monde analogique. 

 

Voici ce que vous pouvez faire :

  • Récompensez les réussites, tant pour les individus que pour les équipes. Cela peut se faire par des méthodes physiques ou numériques, comme des affiches au travail ou des écrans de veille sur les ordinateurs portables. Vous pouvez également les fêter autour d’un verre, au déjeuner ou avec des cadeaux.
  • Reconnaissez les moments importants de la vie de vos salariés.
  • Prévoyez du temps temps pour les activités de loisirs et les contacts informels.
  • Rédigez une déclaration de mission de l’entreprise à laquelle les collaborateurs peuvent s’identifier.
  • Encouragez les salariés à faire de nombreuses pauses.
  • Offrez aux employés une grande flexibilité quant à leur lieu de travail.
  • Faites preuve de générosité en matière d’avantages sociaux.

Lecture complémentaire : Les 4 principes de base de la motivation des collaborateurs

 

Difficulté 4 : Les talents sont plus mobiles, ce qui rend les ressources locales plus difficiles à trouver

 

De nombreuses entreprises connaissent actuellement une ” relève de la garde ” : La génération connue sous le nom de ” baby-boomers ” quitte progressivement le marché du travail, tandis que des personnes plus jeunes affluent dans les organisations. Et cette génération est moins attachée à un lieu spécifique que la précédente.


À mesure que notre économie se mondialise et que les talents sont de plus en plus mobiles, il devient de plus en plus difficile de trouver des talents locaux. Certes, les ressources ” locales ” ne sont pas toujours le ” Saint Graal “, mais parfois, la présence physique est importante en matière d’engagement, de collaboration, de team building, de créativité et d’innovation.


Malheureusement, il n’existe pas de solution simple à ce problème. La meilleure approche ? Accepter la réalité : le télétravail est recherché par un nombre croissant de personnes. Mieux vaut créer les conditions optimales pour réussir au sein d’une équipe hybride que d’aller à contre-courant.

 

Lecture complémentaire : Un modèle pour l’avenir : Comment réussir la transition vers le travail hybride ?

 

Le changement présente toujours de nouvelles difficultés. En utilisant les outils ci-dessus, vous pouvez veiller à la santé mentale de vos collaborateurs à l’ère du numérique.

 

Oh, et empêcher vos collaborateurs de développer des problèmes de santé mentale ? Il y a une plateforme pour ça. Vous pouvez toujours joindre nos psychologues par le biais de consultations vidéo et de chats en ligne !