Les quatre saisons du bien-être : comment aider vos collaborateurs tout au long de l’année

26 Oct ‘22
5 min
Par la rédaction d'OpenUp
seizoenen

“L’hiver arrive…” Cette annonce n’est pas uniquement destinée aux Starks dans Game of Thrones. Certains d’entre nous l’assimilent à une saison délicate, sujette au “blues”. Mais les sautes d’humeur peuvent aussi apparaître lors d’autres changements saisonniers, en automne par exemple, voire même au printemps et en été. Rien d’anormal ! Mais comment expliquer ce phénomène et comment y faire face ? Décryptage, saison par saison.

 

L’automne : ralentissement et repos

 

Si certaines personnes publient avec enthousiasme des posts Instagram de leur premier “pumpkin spice latte”, d’autres n’apprécient pas l’automne. Et pour cause, son arrivée marque la fin de la saison ensoleillée, synonyme de journées à la plage, d’apéros en terrasse, de farniente dans le jardin, de festivals et de vacances. Elle marque aussi une période de transition et de préparation à l’hiver, que certains associent au blues. 

 

L’automne est également une saison durant laquelle on ralentit le rythme, où l’on se replie sur soi et se détend. 

 

Voici comment soutenir les collaborateurs qui ont le blues de l’automne

 

Le fait de penser à l’hiver peut être angoissant pour les salariés. Aidez-les à normaliser ce sentiment car ressentir une petite baisse de moral à ce moment de l’année n’est ni exceptionnel, ni inquiétant.

 

Vous pouvez le faire en interne en communiquant par e-mail ou sur l’intranet, par exemple. Prodiguez des conseils pour tirer le meilleur parti de l’automne : en restant bien au chaud chez soi quand ils le peuvent, en consacrant plus de temps à la réflexion personnelle et aux loisirs, en s’essayant à de nouvelles pratiques comme la méditation, etc. 

 

Vous pouvez également tester ces idées :

 

  • L’automne est une excellente saison pour donner aux collaborateurs du temps pour des “projets de loisirs” en lien avec le travail, à l’image d’un team building convivial et inspirant. 
  • Accordez des pauses supplémentaires et encouragez vos équipes à faire une promenade à l’heure du déjeuner ou tout autre exercice physique, à la lumière du jour. Cela les aidera à lutter contre les émotions désagréables.
  • Proposez des séances de méditation de pleine conscience (mindfulness) pour augmenter la résilience de vos collaborateurs et contribuer à une meilleure maîtrise de leurs émotions.
  • Durant l’automne, les gens ont tendance à manger moins sainement. Veillez à proposer des déjeuners variés et sains au travail si vous le faites déjà. Misez notamment sur les ingrédients suivants : les œufs et les champignons (pour un apport supplémentaire en vitamine D), les poissons gras (pour des acides gras sains), les bananes (pour booster la bonne humeur) et le chocolat (également pour la bonne humeur !).

 

L’hiver : le blues ou une période pleine de sens ? 

 

Le blues hivernal est connu dans le monde entier. Notre rythme biologique est alors perturbé car les jours plus courts nous font produire plus de mélatonine. Cela signifie que nous nous fatiguons plus rapidement, que nous sommes irritables et que nous avons du mal à nous concentrer. 

 

En outre, nous recevons moins de vitamine D car notre peau est moins exposée au soleil. En conséquence, nous nous sentons plus tristes et plus moroses, nous avons moins envie de voir du monde et avons tendance à nous tourner vers des aliments plus riches et plus sucrés.

 

Cela dit, l’hiver est une excellente période pour entreprendre des projets significatifs. “Une fois le mois de décembre passé, les distractions sociales sont moins nombreuses qu’au printemps et en été”, explique Ida, experte psychologue. “Cette période est aussi idéale pour favoriser des relations de qualité en petits groupes.” 

 

Comment soutenir vos collaborateurs pendant l’hiver

 

La plupart de vos collaborateurs ont sans doute déjà entendu parler du blues hivernal. Cela signifie que vous devrez surtout leur fournir les informations et l’aide adéquates pour qu’ils puissent prendre soin d’eux pendant les mois les plus sombres.

 

  • Et pourquoi ne pas se rendre au travail un peu plus tôt, en plein air, à pied ou à vélo si cela est envisageable ? Le matin, la grande quantité de lumière “bleue” réduit la production de mélatonine.
  • Assurez-vous que la lumière du jour abonde dans les espaces de travail. Des lampes à effet lumière du jour peuvent être utiles.
  • Proposez des pauses supplémentaires pour que les salariés puissent faire une promenade en plein air pendant la journée. Permettez-leur de choisir à quelle heure, afin qu’ils puissent coïncider avec la sortie du soleil.
  • Proposez à vos équipes un coaching personnalisé avec OpenUp. Une seule consultation avec un·e expert·e psychologue certifié·e peut déjà faire la différence !
  • Encouragez vos collaborateurs à élaborer une routine matinale, exemples concrets à la clé. Une routine les aidera à lutter contre ce sentiment de morosité que l’on ressent quand le réveil sonne et qu’il fait encore nuit dehors. Séance de yoga en ligne (ou une séance d’étirement), écriture des intentions quotidiennes ou des choses pour lesquelles on est reconnaissant dans un journal, préparation d’un petit-déjeuner sain et nutritif, … Les options ne manquent pas ! Rendez cela encore plus sympa en formant de petits groupes et en essayant une nouvelle habitude ou routine chaque semaine.
  • Faites le plein de décaféiné pour les salariés qui ont un rythme de sommeil perturbé pendant l’hiver.

 

 

Le printemps : de nouveaux départs

 

Les gens qui souffrent du blues hivernal se sentent souvent mieux à l’arrivée du printemps et au retour du soleil. Les jours s’allongent, les rayons du soleil sont de plus en plus chauds, et l’on peut sortir davantage. Le fameux grand nettoyage de printemps montre bien que c’est le moment idéal pour un nouveau départ. 

 

Voici comment en tirer le meilleur parti :

 

  • Le printemps est la saison idéale pour réinitialiser notre manière de fonctionner. C’est le moment idéal pour les entretiens de performance, les séances de stratégie et l’établissement de nouveaux objectifs, à titre individuel et en équipe. N’hésitez pas à encourager ces initiatives.
  • Consacrez un peu plus d’attention à l’organisation d’activités sociales inclusives, afin que l’organisation puisse lentement recommencer à se réunir en groupes plus importants. 
  • Donnez une nouvelle jeunesse à votre lieu de travail : organisez un nettoyage de printemps collectif et redonnez vie à l’espace (avec des plantes, par exemple). 

 

 

Gardez toutefois une attention particulière pour les personnes qui souffrent encore du blues de l’hiver :

  • Le printemps peut provoquer des angoisses sociales ou la “peur de manquer quelque chose”. Nous commençons à remarquer que notre entourage participe à des activités sociales, et nous pensons que nous devrions en faire autant. Cette saison est donc propice aux activités d’équipe. 

 

 

L’été : place au soleil et au plaisir !

 

C’est en été que la plupart des gens se sentent le mieux dans leur peau. Nous mangeons souvent plus sainement (plus de fruits et des repas plus légers), notre peau est dorée par le soleil, et la lumière du jour contribue à notre bonheur. En été, nous produisons davantage de sérotonine : la substance de la bonne humeur. 

 

Voici comment en tirer le meilleur parti :

  • Les gens étant souvent les plus énergiques en été, c’est la saison idéale pour les événements d’entreprise. 
  • En été, concentrez-vous sur les connexions à l’échelle de l’entreprise en vous réunissant en groupes plus importants. 
  • Autre avantage de l’été : les charges de travail sont plus légères dans de nombreux secteurs. Cela signifie qu’il y a du temps et de l’espace pour mettre en place les nouvelles stratégies que vous avez établies au printemps. 
  • Organisez un “camp d’été” pédagogique où les collaborateurs pourront acquérir de nouvelles compétences “out of the box”. 

 

 

Toutefois, le blues estival existe également. Les recherches sur sa cause sont peu nombreuses, mais il existe toute une série de théories. La plus significative est que notre rythme biologique est perturbé par les longues journées et que nous pouvons souffrir d’insomnie. La chaleur, l’absence de routine, les problèmes d’image corporelle et le sentiment de solitude alors que le monde entier semble s’amuser sont également des causes possibles.

  

Comment soutenir vos collaborateurs en été

 

Le blues de l’été peut rendre les gens irritables, agités ou anxieux. Il peut également entraîner une perte de poids, des insomnies et une diminution de l’appétit. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour les aider :

 

  • Reconnaissez que ce sentiment saisonnier particulier existe lui aussi et qu’il peut présenter des difficultés pour certains.
  • Organisez des activités sociales inclusives pour compenser le sentiment de solitude.
  • Encouragez les collaborateurs à faire beaucoup d’exercice, surtout à l’extérieur. Recommandez-leur de s’exposer au moins quinze minutes au soleil (bras et tête) chaque jour pour faire le plein de vitamine D. 

 

En connaissant les principales difficultés de chaque saison, vous pouvez soutenir vos collaborateurs tout au long de l’année de manière adéquate. Et pour ceux qui ont besoin d’un coaching spécifique ou d’un accompagnement sur mesure pour gérer leurs émotions et leurs sentiments, OpenUp se tient à leur disposition.