Psy ou Coach ? Deux casquettes, une mission : votre bien-être mental

31 Aug ‘22
4 min
Par la rédaction d'OpenUp
Corrigé par notre psychologue Judith Klenter
psy-coach
À un moment ou à un autre, nous avons tous besoin d’un coup de pouce pour progresser. Vous recherchez un soutien pédagogique ? Vous avez un objectif fitness ? Le tuteur et l’entraîneur sont deux personnes qui vous viennent spontanément à l’esprit. Mais savez-vous vers qui vous tourner pour prendre soin de votre santé mentale ? Le psy ou le coach ?

 

Judith Klenter (psychologue chez OpenUp) et Élodie Ley (coach en développement personnel et leadership pour particuliers et entreprises – Eloflow) sont là pour vous en dire plus.

 

Les mentalités changent

 

En 2022, le constat est clair : la santé mentale est plus que jamais sur le devant de la scène. Même les entreprises ont compris qu’il était temps d’y prêter une oreille attentive et de recentrer leurs objectifs sur le capital humain. D’ailleurs, c’est bien dans les années 80 que le monde professionnel a forgé le terme « coaching ».

 

Le concept vous est familier ? C’est vrai que les coachs ont le vent en poupe depuis pas mal de temps. Mais que signifie exactement coacher ? « Il s’agit d’un accompagnement basé sur le futur », répond Élodie. « On prend un but précis et on accompagne la personne sur ce but précis. On est dans un échange, un dialogue et on met en place un plan d’actions pratiques. »

 

Les tabous tombent

 

Parlons maintenant du fameux éléphant dans la pièce : aller voir un psy, c’est souvent une démarche mal comprise. Non, vous n’êtes pas dingue. Non, vous n’êtes pas faible. Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse mais un signe de force.
« On parle de guérison, soigner », explique Élodie. « Le psychologue est plus dans l’écoute, le patient se libère par la parole. »

 

Quand on parle d’aller voir un(e) psy, les gens portent un jugement plus critique. Pourtant, la psychologie ne se résume pas à la cure analytique, loin de là.

 

« Un psy peut avoir des clients atteints de psychopathologies, mais pas tous les clients du psy ont des problèmes graves », précise Judith. « Quelqu’un peut voir un psy pour travailler sur des troubles du sommeil, la confiance en soi, son style de vie ou sa performance professionnelle. »

 

Il en va de même pour l’OpenUp. Parce que votre bien-être mental peut s’améliorer considérablement lorsque vous vous attaquez à ces défis quotidiens avec l’aide d’un professionnel. À OpenUp, vous bénéficiez de consultations vidéo en ligne ou de chats avec votre psychologue, qui vous aide à relever vos défis en trois séances – ou plus si nécessaire. Ou pour prévenir ces défis, car il vaut mieux prévenir que guérir.

 

Saviez-vous qu’en tant qu’organisation, vous pouvez donner à vos employés un accès illimité à nos psychologues, à des séances de groupe supervisées et à d’innombrables modules d’auto-assistance en ligne ? Anonyme et donc accessible. Pour en savoir plus sur OpenUp pour les entreprises, consultez cette page.

 

Plus de clarté pour vous aider dans votre choix

 

Se poser des questions supplémentaires à ce stade, c’est tout à fait normal. Le premier rendez-vous est parfois teinté de confusion. Après tout, si vous allez ouvrir la boîte de Pandore, autant vous exprimer franchement afin de mieux communiquer vos besoins.
« Il faut essayer de comprendre la personne », explique Élodie, « mais surtout voir s’il y a un clic et si on est fait pour travailler ensemble. »

 

Garder un esprit ouvert, c’est important, car les vieux clichés ont la peau dure : le divan, une personne allongée racontant son enfance, un psy qui prend des notes sans dire un mot. La psychologie « old school », c’est bien fini et c’est tant mieux ! On parle ici d’une vraie révolution du divan au sein d’une profession qui évolue à une vitesse folle.

 

« Chez OpenUp, on utilise surtout ACT (Acceptance and Commitment Therapy) », souligne Judith. « On a aussi la thérapie brève centrée sur la solution, le mindfulness ainsi que des éléments de thérapie cognitivo-comportementale et la psychologie positive. »

 

Deux méthodes pour vous aider à devenir la meilleure version de vous-même

 

Vous l’aurez compris, la coach et la psy travaillent dans un même but : aider leurs clients à atteindre leur potentiel tout en visant une plus grande autonomie et responsabilisation.

 

« En coaching, on va uniquement vers le bien-être », affirme Élodie. Le passé n’existe plus. La situation qui a suscité les moqueries de vos camarades de classe permet au coach de se centrer sur le comment du trauma, par exemple la peur de vous exprimer en public ou d’aller vers les autres.

 

Pour le psy, cette approche sera accompagnée du pourquoi car « on cherche aussi à comprendre la cause du mal-être », ajoute Judith. La situation en question sera revisitée afin d’être comprise, intégrée et dépassée.

 

Entre coach et coaché(e), psychologue et patient(e), rien n’est possible sans une alliance. En fait, c’est une relation entre un individu dont l’objectif est de changer, progresser, s’épanouir, et un autre qui, sans lui servir de boussole, le soutient dans sa recherche de solutions.

 

Même mission, même passion

 

Une chose est sûre, les deux disciplines se sont énormément nourries l’une l’autre au cours des deux dernières décennies. D’une part, les thérapies brèves qui se centrent sur le comment (solution) plutôt que sur le pourquoi (cause) ont émergé au sein de la psychologie. D’autre part, le coaching est entré dans le champ de la santé mentale, qui aujourd’hui ne se limite plus aux maladies psychiques.

 

Parfois, avoue Élodie, c’est aussi une question de connaître ses limites. « Moi j’ai une approche holistique donc ça m’arrive de diriger des personnes vers un psychologue ou un thérapeute parce que ce n’est plus mon rôle. Certaines personnes que j’accompagne voient aussi un psychologue parallèlement. »

 

Travailler main dans la main, cela a du sens quand il s’agit d’allier le meilleur des deux mondes. Entreprendre un voyage au cœur de vous-même afin de comprendre votre histoire, mieux vivre le présent et réaliser pleinement votre potentiel.

 

Chez OpenUp, nous vous aidons à trouver le soutien nécessaire pour prendre soin de votre bien-être mental. Lancez-vous dans un de nos programmes sur le thème de votre choix, ou prenez rendez-vous avec un de nos psychologues. Judith se fera une joie de vous accompagner.

 

Si vous êtes un employeur ou un professionnel des RH et que vous souhaitez savoir comment soutenir la santé mentale de vos employés, voyez comment nous pouvons vous aider ici. Des centaines d’entreprises à travers l’Europe vous ont précédé.