« L’attention portée au bien-être mental doit se diffuser dans toute l’entreprise. » – Lara Herpers, directrice des ressources humaines et de la culture @ Team5pm

31 Aug ‘22
La pratique quotidienne est la clé d’un changement durable. Cela se vérifie si vous voulez apprendre quelque chose de nouveau, vous mettre en forme physiquement ou être plus robuste mentalement. Tout comme vous enfilez vos baskets plusieurs fois par semaine pour vous améliorer en course à pied, vous devez aussi prendre soin de votre esprit de façon régulière pour vous montrer plus souple face aux situations difficiles, être plus solide et récupérer plus vite après un revers.

 

Nous ne sommes pas les seuls à œuvrer sur base de cette philosophie. D’autres entreprises l’exploitent à leur manière. Nous nous entretenons ici avec Lara Herpers, directrice des ressources humaines et de la culture chez Team5pm, pour connaître son point de vue sur le bien-être psychique au travail et en dehors.

 

Bonjour, Lara ! Comment Team5pm intervient-elle dans le bien-être et l’employabilité durable de son personnel ?

 

« Le bien-être mental et l’implication sur le lieu de travail comptent parmi les priorités de notre équipe People & Culture. Notre partenariat avec OpenUp nous aide à y prêter attention tout au long de l’année », explique Lara.

 

« Offrir le service lui-même représente déjà un signal fort. Cela montre que nous pensons qu’il est normal de rencontrer un psychologue et de s’inquiéter de sa santé mentale », précise Lara avec conviction.

 

« En outre, OpenUp permet d’aborder facilement le bien-être psychologique. En plus des consultations, vous pouvez pratiquer la pleine conscience ou suivre une masterclass. Cette accessibilité est importante pour moi. »

 

« Le simple fait d’avoir la possibilité de parler à quelqu’un vous donne une impression positive. Et en cas de besoin, vous savez à qui vous adresser. »

 

« Mais OpenUp concourt également à informer sur le sujet. Nous envoyons donc chaque mois du contenu solide sur les thèmes qui comptent et qui posent problème aux gens. Plus vous le faites, moins les personnes concernées doivent se faire violence pour partager leurs ressentis », estime Lara.

 

Et ce n’est pas tout. L’organisation essaie aussi de contribuer de manière active à la question indépendamment de cette coopération. « Nous proposons chaque trimestre une formation en interne, comme L’art de ne pas savoir ou Les fondamentaux du bien-être », poursuit notre interlocutrice.

 

« Il faut dire que le bien-être est une notion tellement fourre-tout… Dans ces sessions, je pense que le plus important est de bien informer les collègues, mais de ne rien leur imposer. Par la suite, les participants peuvent individuellement faire le tri entre ce qu’ils retiennent de ces séances et ce qui ne leur convient pas. »

 

« Le bien-être psychologique ne doit pas être l’apanage du département des ressources humaines ; la réflexion doit se propager dans toute l’entreprise. »

 

Parle-t-on ouvertement de la santé mentale au sein de Team5pm ?

 

« Le fait de pouvoir discuter librement de sa santé mentale contribue à une culture sûre et franche sur le lieu de travail », souligne Lara.

 

« Pouvoir aborder le sujet du bien-être psychique avec vos pairs et vos collègues est primordial. Le bien-être touche votre travail, mais également tout votre être et toute votre vie. En parler devrait être aussi normal que d’évoquer votre forme physique et vos visites hebdomadaires à la salle de sport. »

 

« En tant qu’employeur, nous voulons montrer que nous œuvrons activement au bien-être physique et mental. Nous avons un rôle exemplaire à jouer et nous devons l’assumer. »

 

La direction exerce aussi une fonction dans ce domaine. Après tout, indiquer la voie est important. Comment s’implique-t-elle dans cette démarche ?

 

Lara nous répond : « Nous essayons d’accorder plus d’attention à cela. Un des fondateurs a récemment donné une interview sur sa manière de gérer la santé mentale. En outre, nous avons un guide de l’équipe, qui contient toutes les directives sur les pratiques d’emploi saines et notre façon de travailler ensemble. »

 

« Une bonne relation avec les collègues se maintient parfois grâce à des détails, déclare Lara. Par exemple, nous encourageons les gens à planifier les courriers électroniques dans Slack et Gmail. Si vous voulez travailler le soir, c’est possible. Mais nous vous conseillons de programmer vos messages pour le lendemain matin afin de ne déranger personne pendant une soirée libre. »

 

« Je pense que communiquer régulièrement sur le sujet est essentiel, car je veux que les gens se rendent compte qu’il est réellement utile de s’engager de manière active en faveur du bien-être mental. »

 

Comment gérez-vous personnellement les défis mentaux, tels que le stress et l’incertitude ?

 

« Je parle aussi à un psychologue. Cela m’aide à prendre conscience de mes sentiments et à réfléchir sur moi-même, répond Lara. J’aime également faire du sport. Ça me permet de me vider la tête et de me connecter avec mon corps. »

 

Et comment assurer un bon équilibre dans votre vie ?

 

« Je pense que l’équilibre n’implique pas une division stricte entre la vie professionnelle et la vie privée, mais une vérification de ce dont vous avez besoin à tout moment. Parfois, il s’agit d’une soirée sur le canapé ou d’une sortie entre amis. D’autres fois, ce peut être une soirée de travail supplémentaire parce que vous voulez terminer quelque chose. »

 

« Il n’y a donc pas de règles rigides, mais suivez votre intuition et respectez vos besoins. L’équilibre ne consiste pas juste à travailler ou à ne pas travailler, estime Lara. Cet équilibre réside aussi dans la capacité à lâcher prise sur son emploi. Arrivez-vous à vous détacher mentalement de votre activité professionnelle lorsque vous rentrez chez vous le soir ? Êtes-vous tout à fait dans le moment présent ou vos pensées sont-elles encore secrètement tournées vers le projet qui vous occupe ? »

 

Vous n’avez pas hésité à vous associer à OpenUp. Pourquoi ?

 

« Si vous proposez quelque chose en tant qu’employeur et que vous y envoyez vos collègues, vous voulez vous assurer que votre personnel recevra le soutien et les conseils appropriés. Je suis persuadée que c’est la garantie que nous offre OpenUp », déclare Lara.

 

La combinaison de psychologues certifiés, de contenu riche et d’une approche accessible constitue la force de la plateforme. « Il n’est pas obligatoire d’avoir un gros problème pour entamer une conversation, poursuit Lara. Et puis, c’est bien qu’il existe un endroit en dehors du travail où l’on peut parler de ses sentiments et de ses pensées de manière anonyme. Votre employeur n’a pas à le savoir. »

 

« En tant qu’employeur, vous pouvez dire que vous accordez de l’importance au bien-être, mais tant que vous n’entreprenez rien à ce sujet, ce sont des mots vides de sens. OpenUp nous aide à nous impliquer activement dans le bien-être mental et à offrir des connaissances et un soutien là où ils sont nécessaires. »