La Thérapie Aujourd’hui et Autrefois: Comment La Prise en Charge De la Santé Mentale a-t-elle Évolué?

15 Aug ‘22
6 min
Arianna Freni
Corrigé par notre psychologue Madelief Falkmann
psychische gezondheidszorg

La thérapie a connu des changements majeurs au cours de la dernière décennie. Historiquement, consulter un psychologue était perçu comme un recours extrême pour traiter des problèmes mentaux graves. Toutefois, aujourd’hui, entreprendre un parcours psychologique s’avère être un outil utile pour tous ceux qui souhaitent améliorer leur santé globale. 

 

Enfin, après des siècles de préjugés et de représentations erronées, le concept de « santé mentale » n’est plus stigmatisé. Comment cette prise de conscience amplifiée s’est-elle développée, et comment le rôle de l’accompagnement mental a-t-il évolué dans la vie quotidienne ?

 

L’abandon de la stigmatisation

 

Pendant longtemps, la thérapie était synonyme de « folie ». De nombreuses études ont montré que cette barrière est souvent à l’origine de la réticence des gens à reconnaître des problèmes potentiels ou à initier un traitement. 

 

D’ailleurs, les stéréotypes qui découlent des idées reçues sur la santé mentale peuvent avoir un impact considérable sur la volonté d’une personne d’obtenir de l’aide, ainsi que sur son processus de guérison. 

 

Heureusement, grâce à la reconnaissance et à l’encouragement croissants de l’importance du bien-être mental, cette stigmatisation est en passe de disparaître. Aujourd’hui, être « en bonne santé » ne signifie pas simplement l’absence de maladie psychique, mais a plutôt une connotation holistique qui inclut les aspects physiques et mentaux. 

 

Il est désormais largement admis que l’investissement dans le bien-être mental est crucial pour le bonheur en général. Par conséquent, de plus en plus de personnes s’informent et envisagent des soins préventifs. 

 

Ces dix dernières années ont également été marquées par un changement d’attitude de la société dans son ensemble. De plus en plus de personnes plaident en faveur de politiques qui encouragent le bien-être mental, et des organisations du monde entier investissent dans des services d’accompagnement en ligne et rendent la santé mentale accessible.

 

Vers le changement

 

Bien que tout cela ne se soit pas produit du jour au lendemain, la pandémie a mis en lumière, dans une plus large mesure, le lien direct entre le bien-être mental et émotionnel et la santé physique globale. L’après-confinement a marqué un tournant dans la manière dont les gens demandent et souhaitent recevoir de l’aide. 

 

Le bon côté des choses, c’est que cette nouvelle perspective a rendu la conversation sur la santé mentale plus acceptable, et a fait taire certaines croyances souvent injustifiées associées aux difficultés internes que rencontrent certaines personnes. 

 

En outre, les interventions en ligne en matière de santé mentale se sont avérées être un moyen de prévention efficace pour le bien-être mental. Cette nouvelle approche permet à de nombreuses personnes d’accéder à un soutien psychologique d’une manière beaucoup plus souple et adaptable qu’auparavant. 

 

Imaginez une journée bien remplie : vous n’avez pas arrêté et vous avez couru de réunion en réunion. Vous avez déjeuné sur le pouce avec des collègues, et vous devez encore aller acheter un cadeau pour un ami avant la fermeture du magasin. La journée est déjà terminée et votre liste de choses à faire est encore longue. Avant de rentrer chez vous, vous avez d’autres tâches à accomplir. Lorsque vous vous vous écroulez enfin sur le canapé, la seule chose dont vous avez envie est de vous accorder un moment pour vous, mais rien que l’idée de repartir vous épuise.

 

Quelle que soit la raison, le fait de parler à un psychologue sans bouger de chez vous grâce à la communication numérique réduit forcément les obstacles à votre parcours de santé mentale.

Le rôle des réseaux sociaux

Dans ce contexte en plein essor, les réseaux sociaux ont également joué un rôle important dans la sensibilisation à la santé mentale. Les jeunes s’expriment davantage sur la nécessité de briser les préjugés entourant la thérapie et d’encourager toute personne de la communauté à demander de l’aide. 

 

De nombreuses informations sont désormais facilement accessibles, comme les mécanismes d’adaptation ou les techniques d’auto-amélioration. Grâce à des vidéos, des articles ou des podcasts, il est possible d’accéder rapidement à un catalogue complet de contenus associés à la psychologie qui auparavant auraient été inaccessibles pour beaucoup. 

 

Lecture complémentaire: Comment constituer votre «boîte à outils mentale» quotidienne?

De nouvelles perspectives

 

Le débat grandissant sur les avantages de la thérapie nous oriente progressivement dans une direction plus éclairée, afin de surmonter les tabous en faveur de la croissance et de l’amélioration. Bien qu’une combinaison d’innombrables facteurs contribue à ce changement continu, nous avons identifié quatre catégories principales qui font une véritable différence :

 

1. Plus de sensibilisation 

 

De nombreux efforts ont été déployés pour sensibiliser le public aux différents problèmes de santé mentale et à l’importance de les traiter. Partager des informations, diffuser des connaissances, défendre les droits en matière de santé mentale et encourager les gens à identifier les signes précoces de mal-être et à demander une intervention sont autant de moyens de promouvoir une attitude plus positive et proactive.

 

Cette sensibilisation contribue à créer des conversations respectueuses et honnêtes sur le bien-être mental et minimise ainsi les préjugés que les gens peuvent entretenir à son égard. 

 

2. Plus d’accessibilité

 

La généralisation de la numérisation a radicalement modifié l’approche de la thérapie telle que nous la connaissions. Des options telles que OpenUp tirent parti de l’e-santé pour offrir aux patients la possibilité de bénéficier d’un accompagnement numérique par vidéo, chat ou téléphone. Cette option en ligne élargit l’accessibilité à un traitement pratique et professionnel.

 

Bien que les options de thérapie soient aujourd’hui beaucoup plus accessibles qu’autrefois, nous avons encore un long chemin à parcourir. La demande de thérapie augmente, et nous devons suivre le rythme pour nous assurer que chacun reçoit un accompagnement mental adapté à ses besoins.

 

3. Plus de soutien

 

De nombreuses personnes se mobilisent pour normaliser la discussion sur les difficultés mentales, se soutenant mutuellement, faisant preuve d’empathie et se sentant en phase sur des sujets similaires. Cela crée des espaces sûrs, en personne et en ligne, où chaque individu peut faire part de ses expériences, apprendre de nouvelles stratégies d’adaptation et parler de ses inquiétudes, au lieu de se sentir accusé ou isolé. Chaque communauté doit se sentir en sécurité, reconnue et soutenue, et il est donc fondamental de combler autant de lacunes que possible en matière d’équité dans la prise en charge de la santé mentale.

 

4. Plus de reconnaissance

 

Notre esprit et notre corps sont en étroite relation et, comme un mécanisme parfait, ils fonctionnent à l’unisson et régulent la façon dont nous nous sentons globalement. Dans le monde d’aujourd’hui, ce concept est enfin reconnu et validé, tant au sein du système de santé qu’à l’extérieur. Dans les entreprises, par exemple, la sensibilisation à la santé mentale est devenue un sujet d’intérêt majeur. 

 

De nombreuses organisations financent des programmes de santé mentale afin d’améliorer le bien-être des salariés et de créer un environnement dans lequel ils se sentent à l’aise pour partager leurs pensées et leurs émotions. 

 

Dans la société en général, nous faisons également plus attention aux mots que nous employons et à la manière dont nous les utilisons (par exemple, les pronoms ou les mots déclencheurs), ce qui constitue une bonne pratique pour faire preuve de respect et valoriser les émotions des autres. 

 

Ce que l’avenir nous réserve

 

L’évolution de la technologie numérique va de pair avec la possibilité de fournir une prise en charge de la santé mentale toujours plus efficace. Le coaching en ligne, les applications de méditation et les consultations de mindfulness individuelles avec des professionnels peuvent véritablement contribuer à prévenir les problèmes de santé mentale bien avant l’apparition d’une crise potentielle. Compte tenu de son importance, prendre soin de sa santé mentale devrait être aussi accessible que prendre soin de son corps en allant à la salle de sport.

 

Le message à retenir? La plus grande contribution à l’avancement de la prise en charge de la santé mentale, aujourd’hui et à l’avenir, consiste à faire en sorte que chacun y ait un accès égal et légitime.