Comment constituer votre «boîte à outils mentale» quotidienne?

9 May ‘22
5 min
Par la rédaction d'OpenUp
Corrigé par notre psychologue Pia Linden
illustratie van mensen met tools
Bien dormir, privilégier une alimentation saine, bouger suffisamment… Si nous voulons rester en pleine forme physiquement, nous savons ce que nous avons à faire. Mais tout le monde n’a pas appris à prendre soin de son univers intérieur et de ses émotions. Comment s’y prendre? Et pourquoi est-il important d’y prêter attention jour après jour?

 

Nous préférons éviter ou refouler les émotions difficiles, parce qu’elles peuvent être inconfortables ou douloureuses, ou que nous avons appris que nous ne devrions pas leur accorder de place. Pourtant, il est essentiel de veiller à notre bien-être psychologique, tous les jours. Cela devrait en fait être aussi normal que de se brosser les dents. La psychologue Pia Linden explique pourquoi c’est si important et comment procéder.

 

Faites-le tous les jours

 

« Il existe un vieux proverbe chinois qui dit: “Celui qui veut avaler l’éléphant doit en prendre une bouchée à la fois”, raconte Pia. Comme pour bien des choses, il est préférable et plus facile de faire un petit pas chaque jour plutôt que d’attendre que les sentiments s’accumulent et vous submergent. »

 

« Celui qui veut avaler l’éléphant doit en prendre une bouchée à la fois »

 

Faire le point quotidiennement avec soi-même et prendre activement soin de son bien-être psychique est une forme d’entretien et de prévention.

 

« Notre santé mentale n’est pas un sujet auquel nous devons penser uniquement lorsque nous avons le cafard. Si vous observez chaque jour ce qui se passe en vous et que vous prenez de petites mesures pour y faire face, surmonter quelque chose de gros ou de lourd de temps en temps devient plus facile. Vous pouvez ainsi encaisser les coups. »

 

Les avantages de l’«entretien mental»

 

En considérant quotidiennement vos émotions, vous évitez que votre vase ne déborde soudainement. Mais c’est plus que cela : vous en remarquez les répercussions positives sur tous les aspects de votre vie.

 

« En prêtant attention à votre santé mentale au quotidien, vous êtes plus à l’écoute de vous-même et de vos sentiments, explique notre psychologue. Vous développez une meilleure connaissance de vous-même et vous comprenez davantage vos pensées, vos ressentis et vos humeurs. Cela vous permet également de mieux réguler vos émotions ; un bien-être psychique accru se traduit par une intelligence émotionnelle supérieure. »

 

Tous ces aspects ne sont pas seulement agréables pour vous en tant qu’individu, ils ont aussi un effet positif sur les personnes qui vous entourent. « Le fait d’être plus connecté à son monde intérieur et d’être capable de déchiffrer et de communiquer ses pensées et ses sentiments améliore les relations, poursuit Pia. De plus, cela fait de vous un exemple pour les autres. C’est bien d’en parler! »

 

Constituez votre «boîte à outils mentale»

 

Alors, faites de petits pas chaque jour. Mais que pouvez-vous faire, en réalité? « Commencez par découvrir ce qui vous permet de vous sentir bien mentalement, suggère Pia. C’est différent pour chacun. Essayez de vous constituer une sélection de ressources dans laquelle vous pourrez puiser quotidiennement. »

 

Pour vous aider à démarrer, notre psychologue vous propose quelques exercices.

 

1. Faites le point sur vous-même

 

« Accordez-vous régulièrement un moment de silence. Mettez votre to-do list de côté et ne faites rien, même si ce n’est que pour quelques minutes. Tournez-vous vers l’intérieur, demandez-vous comment vous vous sentez aujourd’hui et s’il y a quelque chose que vous aimeriez ou dont vous auriez besoin: boire une tasse de thé, regarder par la fenêtre, partir en promenade, appeler votre mère…tout ce qui vous ferait du bien. »

 

2. Concentrez-vous sur le positif

 

Qu’est-ce qui s’est bien passé dans votre vie? Pouvez-vous regarder en arrière avec une perspective positive et célébrer vos réalisations? « Par nature, les gens sont sujets à ce qu’on appelle un biais de négativité. Nous avons tendance à nous concentrer sur les choses qui vont mal – ou pourraient mal se passer – et à tenir les éléments positifs pour acquis », indique Pia.

 

3. Pratiquez la conscience sans jugement

 

« Tout ce que nous pensons ne correspond pas à la réalité. Nous avons souvent des préjugés ou des idées négatives, ce qui a un impact direct sur notre humeur. Nous nous demandons par exemple “Pourquoi est-ce que je commets toujours des erreurs?” ou “Aurais-je dû faire cela différemment ?”. Mais nous nous faisons aussi des réflexions sur les autres : “Pourquoi cette personne agit-elle ainsi?”

 

Essayez d’en prendre conscience et de réfléchir à vos hypothèses, à vos jugements ou à vos attentes. Ce que vous pensez est-il réel? Pourriez-vous réorienter ou abandonner certaines pensées ? »

 

 

4. Montrez-vous aimable envers vous-même

 

« Nous pouvons souvent nous montrer assez rudes envers nous-même, déclare Pia. Faites donc attention à la façon dont vous vous parlez. Essayez d’être aussi aimable et charitable avec vous-même que vous le seriez avec un ami proche ou un être cher. »

 

Bien sûr, c’est parfois plus difficile qu’on le pense. « Si vous rencontrez des difficultés sur ce point, utilisez des affirmations positives, telles que “Je suis très bien comme je suis” ou “Je m’aime et je prends soin de moi”. »

 

5. Fixez des limites quand vous en avez besoin

 

« Nous acceptons parfois de faire des choses parce que nous voulons prendre soin d’autrui. Mais pour prendre soin de nous, nous devons, dans certains cas, dire “non” aux demandes des autres. Et c’est bien ainsi ! », affirme Pia. 

 

« Si vous avez du mal à fixer des limites, demandez-vous pourquoi c’est si difficile pour vous. Quelles sont les croyances qui se cachent derrière cela? Essayez de vous concentrer sur le (bon) sentiment que vous éprouvez lorsque vous arrivez à dire “non”. Exercez-vous activement. Après tout, c’est une compétence que vous pouvez acquérir à force d’entraînement. »

 

 

6. Pratiquez la pleine conscience

 

« Pratiquez chaque jour la pleine conscience et la méditation. Le fait de s’arrêter et de choisir des moments où l’on ne fait rien et où l’on peut simplement être permet de mieux comprendre ses pensées et ses sentiments », explique Pia.

 

En outre, la méditation assure un meilleur équilibre émotionnel sur le long terme et aide à mieux gérer les émotions. Méditer cinq ou dix minutes chaque jour au réveil ou avant de se coucher peut faire une grande différence.

 

7. Tenez un journal (de gratitude)

 

Notez chaque jour les événements, les pensées et les sentiments les plus importants. Concentrez-vous sur les choses pour lesquelles vous ressentez de la reconnaissance.

 

Comme le dit Pia: « Plusieurs études montrent que le fait de cultiver des émotions positives, telles que la gratitude, contribue à accroître notre résilience et notre bonheur. Cela ne signifie pas que vous devez ignorer les émotions négatives – après tout, elles ont aussi leur place – mais cela peut vous aider à vous recentrer et à adopter une vision plus optimiste de la vie. »

 

Quand verrez-vous une différence ?

 

Il se peut qu’en effectuant ces exercices, vous appreniez soudain de nouvelles choses sur vous-même qui vous font vous sentir mieux ou plus solide dès le lendemain. Mais sachez qu’en général, le processus se révèle souvent plus lent et plus discret.

 

« Vous ne remarquerez peut-être un changement, continue Pia, que lorsque vous vous rendrez compte que quelque chose qui vous posait problème auparavant ne vous affecte plus autant, ou que vous pouvez gérer de mieux en mieux les situations, sentiments ou pensées difficiles. Faites preuve de patience. Le fait d’accorder chaque jour une attention consciente à votre bien-être mental n’entraînera peut-être pas une évolution immédiate et perceptible, mais tout ce que vous faites y contribue. »

 

Faites-en une habitude quotidienne

 

Adopter une nouvelle habitude dans notre vie est toujours un défi. Comment y arriver et comment l’inscrire dans la durée?

 

« Associez votre nouveau rituel à une pratique déjà existante, suggère Pia. Vous vous brossez probablement les dents tous les soirs. Vous pouvez relier à ce geste une autre façon de prendre soin de vous: méditer pendant cinq minutes ou noter les choses positives qui se sont produites dans la journée, par exemple. »

 

« Oh, et un dernier conseil: commencez petit et concret. Choisissez une chose par laquelle débuter, fixez une heure et un lieu – toujours les mêmes – et mettez-vous au défi de vous y tenir pendant au moins 30 jours. Ainsi, vous serez plus susceptible de continuer même après la période initiale. »

 

 

Vous avez besoin de soutien? Parler aide…

 

Prendre soin de sa santé mentale est essentiel pour mener une vie agréable et équilibrée. Parler de ce qui vous tracasse est utile. Vous avez besoin d’aide? Pia et nos autres psychologues se tiennent à votre disposition pour une première discussion. Nous sommes là pour vous aider.