S’agit-il seulement d’écriture ? En quoi la tenue d’un journal améliore-t-elle la santé mentale ?

Annemarie Andre
Corrigé par notre psychologue Ida Dommerholt
A woman writing a journal.

« Flat lays » Instagram, washi tape et marqueurs : c’est ce que nous avons tendance à imaginer lorsque quelqu’un parle de « bullet journaling ». Mais cette technique peut être bien plus qu’un simple moyen de joliment présenter quelque chose ! Tenir un journal régulièrement peut vous aider à faire le tri dans vos pensées, à réduire le stress et l’anxiété, ainsi qu’à identifier et à briser les mauvaises habitudes.

 

La tenue d’un journal présente des bienfaits scientifiquement prouvés et est utilisée comme méthode de thérapie aux États-Unis depuis les années 1970. Des études montrent que la tenue d’un journal atténue les symptômes de la dépression et de l’anxiété.

 

Selon les recherches, l’écriture facilite l’assimilation des traumatismes, ce qui a un effet positif sur le système immunitaire. Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur les effets bénéfiques de l’écriture sur votre santé mentale, et vous découvrirez des méthodes de tenue de journal populaires comme le « bullet journaling », afin de pouvoir vous y mettre dès maintenant.

 

En quoi la tenue d’un journal affecte-t-elle votre santé mentale ?

 

Vous aviez un journal intime quand vous étiez enfant ? Alors vous connaissez déjà probablement le principe. Seule différence : au lieu d’écrire sur les événements de la journée, vous devez vous centrer sur votre voyage intérieur. Vous pouvez vous poser des questions comme : « Comment je me sens aujourd’hui ? », « Qu’est-ce que j’ai réussi aujourd’hui ? » ou « Qu’est-ce qui a mal tourné aujourd’hui ? ».

 

« La clé du succès est l’honnêteté totale », affirme la psychologue Ida Dommerholt. Car ce n’est qu’en étant vraiment honnête avec vous-même, et pas seulement en essayant de sauver les apparences, que vous serez en mesure de reconnaître objectivement vos émotions, vos insécurités, vos pensées, vos comportements et vos peurs. «

 

Lorsque vous écrivez sur des événements qui ont déclenché une série particulière d’émotions, vous prenez automatiquement du recul et observez la situation avec une certaine distance », explique Ida. L’analyse de ces émotions a un effet positif sur le bien-être général. Voici certains des nombreux bienfaits de la tenue d’un journal : 

 

1. Réduit le stress et l’anxiété

 

La tenue d’un journal vous permet d’évacuer vos émotions négatives. En les affrontant, vous parvenez à mieux reconnaître le lien entre vos schémas comportementaux et vos émotions. La rédaction d’un journal a également un effet cathartique. En faisant face à vos émotions fortes, vous vous libérez de leur fardeau, ce qui laisse plus de capacité cognitive au cerveau pour d’autres choses.

 

2. Améliore le sommeil

 

La tenue d’un journal vous donne l’occasion d’écrire vos problèmes et de vous débarrasser de tout ce qui s’est accumulé au cours de la journée. Dans le cadre de votre routine du soir, la rédaction d’un journal peut être très libératrice et mettre un terme à vos ruminations avant d’aller vous coucher.

 

3. Augmente la confiance en soi

 

La tenue d’un journal permet de mettre de l’ordre dans le chaos de vos émotions. En la pratiquant régulièrement, vous renforcerez votre identité. Votre confiance en vous augmentera et vous vous sentirez plus fort·e.

 

4. Aide à identifier ses objectifs

 

Certaines techniques, comme le « bullet journaling » (journal à puces), mettent l’accent sur l’avenir et la réalisation de vos objectifs en menant une vie structurée et en pratiquant la mindfulness (méditation de pleine conscience). Le fait de documenter vos émotions vous permettra de prendre conscience de ce qui compte pour vous dans la vie et de ce qui est plus trivial.

 

5. Entraîne la mémoire et le QI

 

Qui aurait cru que la tenue d’un journal améliore également la mémoire et le QI ? Lorsque vous couchez vos sentiments sur le papier, votre cerveau n’a pas à traiter autant de sensations et d’émotions, ce qui signifie qu’il est plus à même de se concentrer sur d’autres choses. La mémoire s’en trouve améliorée. Des études ont également révélé une corrélation entre l’écriture et l’intelligence. Votre vocabulaire et votre capacité à vous exprimer peuvent s’enrichir lorsque vous écrivez, ce qui a un effet positif sur votre QI.