Comment pouvez-vous améliorer vos limites? 5 conseils

Myrthe Weijschedé

Pourquoi est-il si difficile de fixer des limites ? Vous savez généralement exactement quand quelqu’un (ou vous-même) a dépassé les bornes, mais quelque chose vous empêche toujours d’exprimer ces sentiments à haute voix. Peu importe que fixer des limites ne puisse qu’améliorer la relation que vous entretenez avec vous-même et avec les autres, tant au travail que dans votre vie privée. Cet article vous propose des conseils pratiques qui vous aideront à prendre votre vie en main en fixant des limites claires.

 

Que signifie vraiment fixer des limites?


C’est plus facile pour certaines personnes que pour d’autres, mais nous devons tous le faire : fixer des limites. C’est quelque chose qui vous est constamment demandé, tant au travail que dans votre vie privée. Votre responsable, vos collègues, votre famille, vos clients : ils vous tirent tous par la manche et vous n’avez qu’un temps limité et une certaine énergie à donner. Il n’est tout simplement pas possible de plaire à tout le monde constamment et vous pouvez vous rendre vraiment malheureux en essayant de le faire.

 

Que signifie vraiment fixer des limites ? Selon le psychologue d’OpenUp, Jan Helder, fixer des limites est une forme de soins personnels. ‘En fixant des limites, vous faites savoir honnêtement à l’autre personne si vous avez ou non le temps et l’énergie d’investir dans quelque chose. Vous vous faites vraiment une faveur ici.’

 

Pourquoi est-il si difficile de fixer des limites?

 

Beaucoup de gens trouvent qu’il est vraiment difficile de fixer des limites, mais pourquoi ? Jan pense que l’explication la plus probable est que nous aimons généralement faire plaisir aux autres. ‘Vous vous souciez vraiment de ce qui se passe dans votre famille et vous ressentez ce sens des responsabilités. C’est une croyance communément admise qu’en exprimant vos propres désirs et en fixant des limites, vous échouerez d’une manière ou d’une autre, en ne parvenant pas à obtenir le résultat voulu et en laissant tomber les gens dans le même temps.’

 

Le degré de votre implication avec une personne en particulier est susceptible d’influer sur votre capacité à fixer des limites. Il en va de même pour l’impact de ces limites. Jan explique: ‘Par exemple, vous pourriez trouver beaucoup plus facile de dire non à un collègue qu’à un conjoint, car vous avez le sentiment que vous ne serez pas aussi affecté par les conséquences.’


‘Mais l’opposé peut aussi être vrai », ajoute-t-il. « Lorsque vous avez une grande confiance dans votre relation, vous savez que vous et votre conjoint serez en mesure de concilier toutes les différences que vous avez, peu importe ce que vous dites. Cela pourrait en fait faciliter l’expression claire de vos limites. Dans une relation de travail, vous n’avez pas ce même sens de l’amour inconditionnel et, par conséquent, vous pouvez être plus enclin à vous retenir d’exprimer les choses qui sont importantes pour vous.’


Pourquoi est-il si important de fixer des limites?

 

Ne pas fixer de limites a des conséquences – à long terme et à court terme. Il est important de prendre un moment pour réfléchir à cela: quelles conséquences positives l’établissement de limites est-il susceptible d’avoir dans votre vie ? Mais aussi: que se passera-t-il si vous ne fixez aucune limite?

 

Les effets positifs de fixer des limites peuvent se faire sentir immédiatement, explique Jan: ‘Pour faire simple : dire non à une chose libère du temps et de la place pour autre chose à laquelle vous voudriez peut-être dire oui. Ainsi, par exemple, dire non aux heures supplémentaires signifie que vous pouvez dire oui pour regarder un film sur le canapé avec votre conjoint. En indiquant vos limites, vous regagnez immédiatement plus de place, de tranquillité d’esprit, et surtout, de temps.’

 

Cela aide également à imaginer quelles seraient les conséquences si vous ne deviez jamais fixer de limites: ‘Vous pourriez commencer à développer certains symptômes liés au stress, tels que des tensions dans votre corps, une prise de bec ou des difficultés à respirer. À long terme, ne pas fixer de limites est l’un des principaux facteurs qui mènent à l’épuisement professionnel.’

 ‘Lorsque vous essayez de décider si vous devez ou non fixer des limites, commencez par voir les avantages sur les long et court termes’, conseille Jan. ‘Cela signifie que si vous éprouvez un malaise immédiat, comme de l’anxiété lorsque vous parlez, vous serez en mesure de l’observer. Commencez par regarder la situation dans son ensemble et concentrez-vous sur ce que vous voulez réaliser à long terme. Peut-être aurez-vous enfin le temps de vous adonner à ce hobby que vous avez toujours voulu essayer – à quel point cela vous ferait-il du bien?’


Comment pouvez-vous mieux fixer vos limites?

 

Fixer des limites est une façon de vivre vos valeurs et d’apprendre à vous donner la priorité. C’est une capacité que vous pouvez développer et, cela peut sembler évident, mais la pratique mène à la perfection. La question est : par où commencer? Le psychologue d’OpenUp, Jan Helder, est là pour vous donner cinq conseils pratiques qui constituent un guide détaillé pour fixer des limites.


Étape 1: Qu’est-ce qui vous motive ? Identifier vos valeurs fondamentales

 

Vous devez commencer par vous poser cette question : ‘Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ? Qu’est-ce que je veux faire de plus, qu’est-ce qui donne un sens à ma vie et comment est-ce que je veux me sentir?’ Par exemple, donnez-vous de l’importance à la croissance personnelle, la créativité, l’amitié, la connexion ou la liberté?

 

Supposons que de s’amuser beaucoup soit vraiment important pour vous, mais vous avez remarqué que (récemment) vous n’y parveniez pas vraiment. Évidemment, vous pourriez trouver cela un peu inquiétant, mais cela aide à penser aux choses que vous pouvez faire pour retrouver ce plaisir. Cela vous donnera une bonne indication du domaine où vous devez établir de meilleures limites si vous voulez commencer à vivre selon vos valeurs.


Une fois que vous aurez une idée claire de vos valeurs, il vous sera également plus facile de faire des choix et de fixer des limites si nécessaire. En fin de compte, vous savez ce qui est important pour vous, et cela devrait vous donner une grande motivation pour vivre une vie qui vous convient vraiment. Et, naturellement, cela passera par établir des limites.



Étape 2: Quelles sont vos croyances limitantes ? Changez vos pensées

 

Une fois que vous avez identifié vos valeurs et vos motivations, c’est une bonne idée d’examiner vos pensées et vos croyances. Après tout, il y a toujours ce moment où votre cerveau entre en jeu et dit: ‘Oui, mais… ! Qui d’autre va reprendre ce projet? Qu’est-ce que les gens penseront de moi si je parle ? Je ne peux pas dire non à ça.’

 

Ce sont toutes des suppositions et des croyances limitantes – elles ne vous servent pas. Souvent, vous faites le choix de faire ou non quelque chose si rapidement que vous n’avez pas vraiment le temps d’examiner les pensées qui ont guidé votre décision. Un conseil simple qui peut vous aider ici est de dire: ‘Je vous répondrai dans cinq
minutes.’ Vous vous donnez cet espace pour décider ce qui est important pour vous, afin que vous puissiez faire un choix basé sur vos valeurs.

 

Ce qui est également très utile, c’est d’essayer d’inverser le scénario de vos croyances limitantes. Fixer des limites vous rend-il anxieux et pensez-vous: ‘Je ne peux pas faire ça?’ Essayez de changer de perspective en vous disant: ‘Je peux le faire. Il est possible que je me sente anxieux, mais je peux le gérer.’ En faisant cela, vous êtes également beaucoup plus gentil avec vous-même.

 

Étape 3: Choisissez un point de départ et avancez par petits pas


Fixer des limites n’est pas quelque chose que vous pouvez appliquer immédiatement dans tous les domaines de votre vie en un claquement de doigts. Si seulement c’était vrai! Cela demande beaucoup de pratique et vous devez le faire par étapes, alors soyez patient et donnez-vous le temps et l’espace nécessaires pour changer.


Comme point de départ, décidez ce qui vous aiderait le plus en ce moment. Concentrez-vous sur ce qui est le plus important pour vous et voyez si vous pouvez fixer des limites dans ce domaine particulier de votre vie. La prochaine étape consiste à passer à l’action. En faisant cela, vous renforcez votre intention. Vous découvrirez généralement que fixer des limites et exprimer vos besoins n’est vraiment pas si terrible.

 

De plus, dans de nombreux cas, vous commencerez probablement à remarquer que vous développez en fait de meilleures relations avec votre patron, votre famille ou votre conjoint, simplement en fixant des limites. Souvent, nous faisons les choses parce que nous pensons que nous devons le faire, ou parce que nous sommes convaincus qu’il y a une certaine façon de faire les choses, alors que nous savons que nous dépassons nos propres limites. En exprimant clairement vos limites, vous permettez aux gens de mieux comprendre qui vous êtes. Cette authenticité leur plaît vraiment car elle les aide à comprendre qui vous êtes et ce qu’ils peuvent attendre de vous.

 

Étape 4: Soyez fidèle à vous-même


Avoir une bonne relation avec soi-même, c’est s’autoriser à vivre selon ses valeurs. Ce faisant, il est également important de vous assurer que vous entretenez de bonnes relations avec les personnes autour de vous.

 

Fixer des limites, c’est avoir des conversations harmonieuses avec d’autres personnes où vous pouvez exprimer vos besoins respectifs et trouver des solutions ensemble. Cela signifie que vous devez prendre votre propre responsabilité et exprimer vos besoins, plutôt que de blâmer les autres. Les phrases qui commencent par: ‘je ressens, je pense, je veux’ sont bien meilleures que: ‘tu fais, tu dis, tu me fais sentir.’

 

Essayez toujours de rester fidèle à votre ressenti. Un bon conseil ici est de visualiser à quoi ressemblerait un bon résultat. À quoi ressemblera votre vie si vous ne dépassez pas vos propres limites ? Que ferez-vous et que ne ferez-vous plus ? Plus important encore: comment vous sentirez-vous lorsque vous vivrez la vie comme vous le souhaitez, totalement à l’aise dans votre peau?


Étape 5: Dites aux autres personnes ce que vous faites

 

Parce qu’un problème partagé est un problème divisé en deux. C’est peut-être un vieil adage, mais cela ne le rend pas moins vrai. Lorsque vous faites un choix conscient pour améliorer votre vie et commencer à vivre selon vos valeurs, il n’est pas vraiment nécessaire de garder cela pour vous. Même si vous trouvez cela éprouvant pour les nerfs, partager avec les autres est le meilleur moyen de vous prouver que vous n’êtes pas le seul à vivre certaines expériences.

 

En plus de cela, il est également agréable d’avoir autour de vous des personnes que vous connaissez et en qui vous avez confiance, car elles peuvent vous aider à vous responsabiliser si vous êtes (encore) tenté de dépasser vos propres limites. C’est bon d’avoir une communauté qui vous soutient lorsque vous avez besoin d’un rappel amical ou d’un peu de motivation.

 

Fixer des limites : conclusion


Fixer des limites n’est pas toujours facile lorsque vous commencez à le faire, mais cela en vaut vraiment la peine à long terme : cela signifie que vous devenez vous-même. Gardez toujours à l’esprit ces avantages sur le long terme et autorisez-vous à être fier chaque fois que vous parvenez à fixer une limite. En fin de compte, cela signifie que vous prenez soin de vous. Il n’y a rien de mieux

 

Souhaitez-vous parler à un psychologue en tête-à-tête et en savoir plus sur la façon de fixer des limites ? N’hésitez pas à réserver une consultation.