Argent et santé mentale : 4 conseils pour gérer les soucis financiers

28 Sep ‘22
7 min
Arianna Freni
Corrigé par notre psychologue Paul Hessels
Corrigé par notre psychologue Madelief Falkmann
financial struggles
Cela peut paraître surprenant, mais la santé mentale et les difficultés financières sont souvent liées. Si la plupart d’entre nous sont stressés par l’argent de temps en temps, les tensions financières peuvent devenir préoccupantes si elles perturbent notre vie quotidienne et affectent notre bien-être général.  

 

Régler les problèmes d’argent peut sembler insurmontable, mais plus tôt vous commencerez à y réfléchir et à agir, plus il vous sera facile de reprendre le contrôle de votre vie. 

 

Le lien entre soucis financiers et santé mentale

 

Selon Forbes, le bien-être financier est essentiel à notre bien-être général et à notre tranquillité d’esprit. Si vous rencontrez des difficultés, comprendre le lien entre les difficultés financières et la santé mentale vous sera précieux.

 

“Vous pouvez appréhender nos ressources cognitives comme une batterie remplie d’énergie spécifique pour une utilisation cognitive”, explique le psychologue Paul Hessels. “Toutefois, comme toute autre batterie, cette énergie est limitée et doit être rechargée. Les personnes stressées ont souvent moins d’énergie à utiliser. Et plus elles ont de difficultés financières, moins elles ont de temps et d’espace pour recharger cette batterie. Il leur sera donc encore plus difficile de travailler sur leurs problèmes, ce qui crée un cercle vicieux.”  

Le stress financier est une forme de malaise émotionnel qui est étroitement lié à l’argent. Il peut provenir d’un faible revenu qui ne vous permet pas de répondre à vos besoins ou de subvenir à vos besoins. Lorsque votre stress financier devient (plus) intense, votre santé mentale et physique peut en subir les conséquences. 

 

Des difficultés financières au stress et à l’anxiété…

 

Les difficultés financières sont une cause fréquente de stress et d’anxiété. Il s’agit d’une réaction naturelle lorsque vous n’êtes pas en mesure de vous offrir ce dont vous avez réellement besoin dans votre vie, notamment en ce qui concerne le logement, la nourriture, le chauffage, des médicaments ou une thérapie. Les problèmes d’argent peuvent également affecter la vie sociale et les relations. Vous pouvez vous sentir seul·e, honteux·se ou coupable d’avoir besoin de soutien. 

 

Lorsque notre équilibre est menacé, notre cerveau est programmé pour passer en “mode action” afin de préserver notre bien-être. Ce qui était suffisant par le passé. Cette vigilance préparait alors notre corps à se battre ou à réagir rapidement (par exemple pour fuir un ours) afin d’assurer sa sécurité et celle de ses proches. 

 

Aujourd’hui, nous recevons le même signal d’alerte. Mais les actions nécessaires pour sortir d’une situation financière délicate exigent un engagement différent de celui qui est d’application pour échapper à un ours. Cette forme de réaction chronique entraîne souvent des changements de comportement et des symptômes physiques tels que l’anxiété et la dépression, des maux de tête, des troubles du sommeil et d’autres problèmes liés au stress.

 

… du stress et de l’anxiété aux difficultés financières

 

Lorsqu’on parle de santé mentale altérée, les symptômes peuvent être multiples et rendre la gestion financière plus difficile : impulsivité accrue, difficultés d’attention ou encore déficits de mémoire. Prendre des décisions en matière de budget et de dépenses s’avère alors plus périlleux et la probabilité de difficultés financières augmente dès lors considérablement.

 

En outre, une fois que vos ressources cognitives sont épuisées, il devient plus compliqué de ne pas céder à la tentation. Résultat : vous achetez des choses dont vous n’avez pas besoin dans le but de vous sentir mieux… avant de le regretter plus tard. Ceci n’est bien sûr qu’un simple exemple.

 

“Pensez à une très longue journée de travail au cours de laquelle vous avez eu recours à toutes vos capacités intellectuelles”, souligne Paul Hessels. “Après une telle journée, n’êtes-vous pas plus susceptible de commander de la nourriture au lieu de préparer votre propre repas sain, par rapport à une journée où vous avez eu le temps de vous détendre ?”

 

Souvent, si nous sommes déjà stressés et pas en grande forme financière, nous sommes enclins à prendre des décisions financières qui ne sont pas forcément bénéfiques pour nous. 

 

Comment gérer au mieux les difficultés financières ?

 

Pour garder le contrôle de votre vie et vous placer dans les conditions les plus stables possible, il est évidemment important d’apprendre à gérer vos finances et les tensions que l’argent peut provoquer. Vous devez cependant disposer des ressources cognitives nécessaires et vous trouver dans le bon état d’esprit pour relever ce défi. Réduire votre niveau de stress sera dès lors votre premier objectif.

 

Ci-dessous, vous trouverez quelques conseils à mettre en pratique pour prendre du recul et faire face aux difficultés financières :

 

1. Demandez de l’aide

 

Lorsque vous êtes confronté·e à des problèmes financiers, vous pouvez être tenté·e de les gérer seul·e. Peut-être voulez-vous éviter de déranger les autres ou préférez-vous ne pas parler de votre vie privée. Si le fait de divulguer votre salaire ou d’aborder vos préoccupations financières peut vous mettre mal à l’aise, ne pas agir ne fera qu’accroître votre stress. Communiquer vos inquiétudes à quelqu’un en qui vous avez confiance, comme vos amis ou votre famille, peut inverser la tendance. 

 

👉 La crise énergétique, source de stress financier chez les salariés : comment réagir ?

 

En outre, parler de votre situation financière à un expert en la matière vous aidera à mettre les choses en perspective et à identifier les solutions possibles. Plusieurs organismes – dont certains listés ci-dessous – proposent des conseils financiers gratuits, qu’il s’agisse d’aide financière, de gestion de dettes ou d’établissement d’un budget. 

 

Chercher un soutien pour vous aider est un acte de force et d’attention, tant pour vous-même que pour vos proches.

A qui puis-je m’adresser ?

Si vous éprouvez des difficultés à cause de problèmes d’argent et du stress qui en découle, parler à un professionnel ou à un service spécialisé en la matière peut être très utile. Nous avons répertorié ci-dessous quelques institutions en France qui peuvent vous conseiller, vous soutenir et vous guider.

 

Points Conseil Budget (PCB)
Ils accompagnent toute personne rencontrant des difficultés budgétaires. Leurs objectifs sont de prévenir le surendettement et de favoriser l’éducation budgétaire. Il y a 500 PCB labellisés en France. 

Banque de France
Institution publique indépendante, elle vous assiste directement ou vous redirige vers l’organisme adapté à votre situation.

Centres communaux d’action sociale
Ils veillent à ce que tout le monde ait accès aux aides sociales en général et soutiennent les populations les plus fragiles. 

2. Dans un cercle vicieux de rumination

 

Lorsque nous sommes inquiets, la rumination est un comportement humain très naturel. C’est le moyen pour notre cerveau de s’assurer que nous réfléchissons réellement à une solution. Cependant, nous ne contrôlons pas tous les aspects de notre vie.

 

Si vous êtes aux prises avec des problèmes financiers, il peut être utile de les disséquer :

  • Ce que je peux influencer directement
  • Ce que je peux influencer indirectement
  • Ce sur quoi je n’ai aucun contrôle

 

Pour cet exercice, examinez le cercle des préoccupations :

 

Notre cerveau nous permet de réparer pas mal de dommages, y compris ceux qui échappent à notre contrôle. Cette forme de rumination est cependant épuisante si nous ne parvenons pas à nous en détacher.

 

Essayez de choisir consciemment pour vous-même un moment précis de la journée où vous êtes autorisé·e à ruminer, aussi fort que vous le pouvez, les aspects sur lesquels vous n’avez aucun contrôle. Ne dépassez toutefois pas quinze minutes. 

 

Si vous remarquez que vos pensées vous ramènent à ces sujets incontrôlables plus tard dans la journée, dites-vous simplement : “Pas maintenant, j’ai déjà eu mon moment de rumination. Je peux maintenant porter mon attention sur d’autres choses”.

 

3. Adopter un mode de vie sain

 

Comme écrit plus haut, il est toujours plus compliqué de conserver des habitudes de vie saines si nous sommes émotionnellement dépassés. Une bonne routine bien-être sera toutefois payante, vous verrez rapidement la différence et en ressentirez les effets !

 

Essayez donc de :

  • manger sainement
  • faire de l’exercice
  • structurer vos journées
  • bien dormir
  • ne pas consommer d’alcool et de drogues
  • vous relaxer et de favoriser les activités déstressantes

 

Néanmoins, ne soyez pas trop dur·e avec vous-même. Si vous avez eu une longue journée et que vous avez envie de rester sur le canapé et de regarder Netflix en boucle, faites-vous plaisir. Le monde ne s’écroulera pas si vous vous accordez une pause. Veillez simplement à ce que cela ne devienne pas une habitude. 

 

👀 Comment gérer l’impact émotionnel de la perte de votre emploi ?

 

4. Pratiquez la méditation de pleine conscience

 

Le stress naît souvent de pensées négatives. En utilisant certaines “méthodes anti-stress”, vous améliorez votre qualité de vie, mentalement et physiquement. 

 

Les techniques dites de pleine conscience (mindfulness), comme la respiration profonde et la méditation, atténuent l’anxiété. Essayez notre méditation respiratoire guidée (en anglais) pour calmer votre système nerveux. 

 

En résumé 

 

Si vous sentez que le stress de votre situation financière devient trop pesant, il est alors important que vous demandiez de l’aide. En partageant vos inquiétudes avec des amis de confiance et des membres de la famille, vous réduirez votre stress et vous vous sentirez moins seul·e.

 

Vous pouvez aussi intégrer un groupe de soutien pour les personnes souffrant de stress financier. Si vous vous sentez toujours inquiet·e, anxieux·se ou déprimé·e après quelques semaines, demandez l’aide d’un professionnel. Parler à un·e psychologue vous aidera à identifier des points d’action concrets pour vous sentir mieux.